Quelles sont les techniques d’abattage des arbres ?

L’abattage d’arbres est un travail qui demande beaucoup d’attention. Pour le faire, la connaissance des différentes techniques est indispensable. En effet, plusieurs étapes doivent être bien respectées pour abattre des arbres. En particulier, la question de sécurité n’est pas à négliger lors de cette activité.

À considérer impérativement avant l’abattage

Avant toute activité d’abattage d’arbre, il est important de savoir que cette action demande beaucoup de techniques. L’environnement aux alentours, c’est-à-dire la localisation des arbres à abattre, conditionne les techniques à adopter. À cela s’ajoute également la taille des arbres et leur inclinaison. Après connaissance des lieux et des techniques, l’utilisation de matériels performants et sécurisés est impérative. Lors d’une activité d’abattage, les outils les plus courants sont la tronçonneuse, les scies, les leviers d’abattage, le crochet de levage et les EPI.

Quelles sont les étapes nécessaires avant l’abattage ?

Pour abattre des arbres, on doit procéder à plusieurs étapes. Tout d’abord, il faut faire le débroussaillage. Cela consiste à enlever les végétations ligneuses situées aux alentours des arbres. Cette technique permet de limiter les risques d’incendie et d’avoir un point de chute propre. L’étape suivante est l’ébranchage. Cela consiste à enlever les branches qui peuvent gêner la chute des arbres. Selon la taille et l’élagage des arbres, l’ébranchage peut se faire en hauteur ou au sol. Si c’est le premier cas, on doit procéder avant l’abattage. En hauteur, on doit faire appel à des élagueurs professionnels pour garantir la sécurité. Par contre, l’ébranchage au sol peut se faire après l’abattage des arbres.

Quelles sont les techniques pendant et après l’abattage

Plusieurs techniques sont possibles pour l’abattage des arbres. Le premier consiste à faire trois entailles sur le tronc de l’arbre : une sur le côté où il doit tomber, puis une autre horizontale en dessous, et la dernière dans le sens opposé. Pour cette technique, l’utilisation du levier d’abattage facilite la tombée de l’arbre. En principe, l’arbre doit tomber dans le sens opposé de son inclinaison naturelle. Avec le filin et le tire-fort, la chute des arbres peut se faire plus facilement. La seconde technique s’appelle le démontage. Contrairement à la première, on ne fait pas l’abattage des arbres proprement dit. Ici, on démonte l’arbre sur place en faisant des rondins. Pour cela, les tronçons et les branches sont maintenus par une corde. Cette technique est une bonne option lorsque la taille et l’élagage des arbres sont considérables, alors que l’espace pour le point de chute est insuffisant. Sachant que cette activité requiert des matériels de grimpe, des EPI et des outils de découpe. D’autres étapes sont encore à considérer après l’abattage.